Ronen va bientôt avoir 13 ans

Sa famille est dans une grande précarité tant économique que sociale depuis l’incarcération de son père.

Sa famille est dans une grande précarité tant économique que sociale depuis l’incarcération de son père. Sa mère se débat seule pour élever ses enfants. Ronen aimerait célébrer sa bar-mitsva. Monter à la Tora, mettre talit et téfilins, faire la fête, recevoir des cadeaux. Il sait bien que sa mère est désolée de ne pouvoir célébrer comme il se doit sa bar-mitsva.

Ronen fréquente régulièrement le centre Tsedek d’Achkélon. Il y reçoit un repas chaud après l’école puis participe aux activités quotidiennes dispensées par l’équipe du centre : aide aux devoirs, ateliers sportifs, artistiques, culturels, musicaux… Durant les vacances, il part en colonie avec Tsedek.

Il a intégré le programme de bar mitsva conçu par Tsedek pour des enfants issus de famille en difficulté. Une année durant, il participera à des ateliers de préparation à la bar-mitsva et à des excursions éducatives. Il célèbrera sa bar-mitsva à Jérusalem, avec l’ensemble des enfants ayant participé à ce programme. Outre la lecture de la Tora au Kotel, Ronen recevra des tefilins, un talit, un siddour, des cadeaux. Certes, son père ne sera pas à ses côtés le jour de sa majorité religieuse, mais il sera entouré des moniteurs en qui il a confiance et des parrains de Tsedek qui lui dispenseront chaleur et encouragements. Ce jour là, Ronen sera un enfant comme les autres…